mercredi 9 mars 2011

Challenge 1 000 ans de littérature française: Molière [LC 4 1er week-end d'avril 2011]

Très classique le choix de notre second thème pour cette 4ème lecture commune s’est porté sur Molière  (Jean Baptiste Poquelin, 1622 – 1673)

Pour Jean d’Ormesson Molière est avant tout un mythe ! C’est encore lui qui en parle le mieux « au même titre que la baguette de pain, que la 2 Cv ou le béret basque…Molière c’est la France ! ». Et pourtant, personne ne sait d’où vient ce nom de Molière, il ne s’est en effet jamais expliqué à ce sujet.

Il est brillant et étudie aux côtés des Grands, notamment le Prince de Conti, au collège de Clermont (l’actuel Lycée Louis le Grand). Il entre ensuite aux cours de Gassendi où il avait comme camarade Cyrano de Bergerac ! Il est pris de passion pour le théâtre et fonde, à 21 ans, la troupe de L’illustre théâtre dont le premier succès, après 12 ans d’errance sur les routes de France (une faillite et de la prison pour dettes pour Molière), Les Précieuses Ridicules à Paris en 1659.

A son arrivée à Paris, il obtient la protection du frère du Roi (Monsieur pour les intimes), puis du Roi lui-même. Il peut alors s’installer au théâtre du Palais Bourbon, puis au théâtre du Palais Royal fondé 20 ans plus tôt par Richelieu. Les succès s’enchaînent ensuite (enfin !), avec L’Ecole des femmes (1662), Tartuffe (1664, mais on y reviendra), le Misanthrope (1666)…pour n’en citer que quelques uns.

Il faut dire qu’à l’époque Molière fait scandale. On l’accuse d’un mariage incestueux (il épouse Armande Béjar, fille qu’il aurait eu avec Madeleine Béjar), mais surtout, ce qui gêne beaucoup c’est qu’il attaque : les précieuses, les courtisans, les faux dévots….Il se met à dos l’archevêque de Paris et beaucoup de membres du Parlement de Paris. Malgré le soutien de Louis XIV « la cabale des dévots » est en marche et ils obtiennent l’interdiction du « Tartuffe ». Toutefois, Molière aura sa revanche puisque la pièce sera reprise quelques années plus tard, légèrement revue, avec le soutien de la Cour et sera un grand succès.


Molière, acteur, directeur de troupe, metteur en scène et auteur dramatique a su, par son talent, hisser à la Cour ses farces inspirées par la Comedia dell Arte au même rang que la tragédie cornélienne. Ses pièces sont également, d’une certaine manière, des contes moraux selon Olivier Barrot : «On peut dire que dans les pièces de Molière l’intrigue ne compte pas beaucoup. On peut même dire que les mots d’auteurs ne sont pas tellement nombreux. C’est un comique de situation et c’est un comique de portrait, de caractère : c’est un moraliste au théâtre. » Il force les traits de caractères pour forger des personnages types : l’avare, le misanthrope, le malade imaginaire… Le bon sens quant à lui est souvent incarné par les domestiques.

En 1666, il est nommé « chef de la troupe (officielle) du Roi », ce qui deviendra après sa mort, la Comédie Française. La Comédie Française, appelée communément « la maison de Molière ».

Encore une fois, j’ai envie de laisser l’anecdote de conclusion à notre ami Jean d’O : « Il (Molière) n’a pas été élu à l’Académie puisqu’il était comédien. Mais à l’Académie française il y a un buste Molière avec cette inscription:
« rien ne manque à sa gloire, il manquait à la nôtre »
"Le Fauteuil de Molière"..reproduction du fauteuil dans lequel serait mort sur scène Molière. Pour les curieux, découvrez l'histoire et des photos de ce fauteuil sur le blog Archéologie du futur / Archéologie du quotidien  

Propositions de lecture :
Les œuvres le plus connues de Molière ont été citées au cours de l’émission :
Les précieuses ridicules (sont 1er succès en 1659)
L’Ecole des femmes (« sa première pièce sérieuse » en 1662)
Tartuffe
Le misanthrope
L’avare
Le Bourgeois gentilhomme
Dom Juan
Le malade imaginaire
Ainsi qu’une pièce à musique, « Psychée » (composée avec Lully)

Il y a également de nombreuses pièces qui nous restent malgré tout à découvrir !

Rappel: Les participants peuvent lire le titre de leur choix. A noter également, que le choix peut porter sur ce thème et / ou le précédent, "La Fontaine / Boileau". Les billets de nos avis de lecture de cette 4ème lecture commune, seront mis en ligne le premier week-end d’avril 2011. Bonne lecture à tous.

Et sinon, il est toujours possible de nous rejoindre…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...